AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 do you remember. (Ft. Isaak)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
◖ students.
Je suis arrivé(e) à New Haven le : 29/05/2015 et j'ai envoyé : 48 ans. Je suis d'origine : française et anglaise. Je travaille/étudie depuis : quatre ans et j'ai choisi la filière : cinématographique (majeur), droit (mineur) ans et je suis : barman. points. On dit que je ressemble à : Jack Falahee. Je dois mon jolie minois à : angel dust et mon pseudo sur la toile c'est : gaskarth.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: do you remember. (Ft. Isaak)   Ven 5 Juin - 0:02

DO YOU REMEMBER. ✻✻✻ J'attrape ma petite caméra, celle que j'emmène partout parce qu'elle est bien plus pratique que l'autre, et je la mets dans sa pochette. Aujourd'hui, j'ai un reportage à faire pour l'un de mes cours. Chaque mois, nous avons un thème imposé et nous avons tout le mois pour le tourner, le monter et tout ce qui s'en suit, et présenter ce travail au professeur ainsi qu'au reste de la classe. Pour ce mois de Juin, le thème est "Dépendance". Dépendance, c'est vague, très vague. Alors, j'ai cherché et cherché pour ne pas faire quelque chose comme les autres. Je les entendais tous parler de drogue, d'alcool entre autre. Et moi, j'ai envie de me démarquer de tout ça, j'ai envie de voir plus loin. Et un refuge animal m'a paru comme une évidence. Parce qu'ils sont clairement dépendants. Dépendants des gens, de leurs dons d'argent ou de nourriture pour les animaux. Et c'est cet après-midi que je vais faire un tour au refuge de la ville pour faire mon reportage. Bien-sûr, j'ai vu avant avec la directrice au téléphone, pour lui demander la permission de filmer dans ses locaux ainsi que pour voir deux ou trois trucs avec elle. Alors, je grimpe dans ma voiture et je sors un peu de la ville jusqu'à arriver à bon port. Je dois avouer que j'ai un peu peur de me retrouver dans cet endroit. J'ai peur de voir tous ces animaux, qui n'ont rien demandé, malheureux et qui ne cherchent qu'à sortir d'ici au plus vite. Je me suis promis de ne pas craquer sur un de ces animaux, parce que me connaissant, je serais capable de repartir avec la moitié des animaux même si j'en ai absolument pas la place. Je ne donne pas ma confiance si facilement à l'Homme. Mais l'animal, c'est totalement autre chose. Parce qu'il nous aime quoi qu'il arrive et quoi qu'on puisse faire, et même après la mort. Les animaux sont bien plus fidèles que la plupart des humains et c'est rassurant dans un sens. C'est rassurant de se dire que dans ce monde, il y a au moins un être doté de sensibilité qui nous aimera jusqu'à la fin de sa vie. Je sors de ma voiture, la sacoche à la main, et je pousse le grand portail pour entrer sur le terrain. C'est immense et j'entends les chiens aboyés de tous les côtés en me voyant. Je... Non, Elouan, tu ne craqueras pas, d'accord ? Tu t'es promis de ne pas craquer, tiens au moins cette promesse. Pour... Pour toi-même ? Ridicule. Pourquoi je tiendrai une promesse pour moi-même ? Je m'avance vers l'un des enclos des chiens et je m'accroupie pour les caresser à travers le grillage. Ils manquent d'amour, je le vois dans leurs yeux. C'est déchirant de voir ça. Je prie pour eux, qu'un jour, ils trouveront un maître qui les aime comme il se doit et comme ils le méritent. Je me redresse et je cherche quelqu'un des yeux. La directrice m'a dit qu'il y avait quelqu'un ce matin. Alors je cherche, je m'avance et je regarde partout. Puis j'entends une porte s'ouvrir derrière moi, alors je me retourne. Et je ne rêve pas, il y a bien quelqu'un. « Excusez-moi. » Le garçon lève la tête vers moi et je ne sais pas pourquoi je le vouvoie, il n'a pas l'air plus âgé que moi. « Je ne sais pas si vous... Tu es au courant mais... » Je laisse ma phrase en suspend parce que plus je m'approche et plus cette paire d'yeux me dit quelque chose. Mais clairement je ne sais absolument pas quoi, ni même d'où j'aurais pu les croiser. J'essaie de ne pas me focaliser dessus, mais c'est assez perturbant de ne pas se rappeler ce genre de choses. « Mais, j'ai un reportage à faire sur le refuge. » Je dis simplement à titre informationnel, au cas où il n'était pas au courant. Je regarde rapidement autour de moi, un petit sourire au coin des lèvres. « Tu me fais visiter, Isaak ? » Révélation. Je m'en souviens, de tout. Ça me revient en tête à présent. Comment j'ai pu ne pas m'en rappeler dès le départ ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
◖ admin.
Je suis arrivé(e) à New Haven le : 25/04/2015 et j'ai envoyé : 707 courriel. J'ai : 25 ans. Je suis d'origine : allemand, pakistanais et américain. Je travaille/étudie depuis : quatre ans et j'ai choisi la filière : droit (majeur) et arts appliqués (mineure). points. On dit que je ressemble à : zayn malik. Je dois mon jolie minois à : sweet disaster. et mon pseudo sur la toile c'est : casseurs flowters (morgane).

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: do you remember. (Ft. Isaak)   Ven 5 Juin - 17:34

do you remember
Elouan & Isaak

Do you remember summer '09? wanna go back there every night, just can't lie it was the best time of my life. I want you to hit the pedal heavy metal show me you care. ✻✻✻ « Allô ? » Isaak décroche son iphone en le bloquant contre son épaule et continue de jouer avec l’un des chats, visiblement pas trop dérangé par l’appel. « Oui ? Non il n’y avait pas de mot… Oh, pour un reportage. Ok. » murmure finalement le blond en raccrochant ensuite, visiblement assez dérangé par l’idée qu’un étranger vienne ici et film le refuge parce que… pourquoi ça doit tomber sur lui ? Il n’aime pas les gens. Seulement les animaux. C’était pas écrit sur son dossier ça ? Ugh. Après avoir raccroché et caressé une dernière fois le chat, Isaak finit par se lever et retourne vers l’accueil en réfléchissant. La personne ne devrait plus tarder, est-ce qu’il peut poser des pièges autour du refuge ? Non ? Ok. Finalement, Isaak décide de se donner un peu de force et de compagnie en allant chercher son chouchou. Il n’est pas vraiment sûr d’avoir le droit de faire ça, en réalité, mais il s’en fiche un peu, le chien est beaucoup trop adorable pour qu’il le laisse dans son coin. Et puis, ça fera de la pub. « Rex. Coucou. » Isaak lance vers le berger allemand avec un grand sourire et ouvre la porte pour le laisser sortir à côté de lui. Peut-être qu’il pourrait emmener la personne en balade avec lui et l’abandonner dans la forêt. Bonne idée. Non, allez Isaak, fais le pour les animaux. Alors qu’il laisse ses doigts courir dans les poils du chien, il voit la personne en question arriver et le blond attrape la longe pour attacher le chien. Il vérifie de bien avoir son paquet de cigarettes avec lui et son téléphone et se décide enfin à sortir, s’arrêtant aussitôt pour s’allumer une cigarette, il dira bonjour plus tard hein. « Excusez-moi. » Ou pas. On lui accorde même pas une minute de répit quoi, déjà la personne commence à lui taper sur le système. Isaak daigne lever la tête vers le concerné et lève les yeux au ciel, espérant que le mec soit au moins sexy histoire qu’il ne perde pas son temps ici. « Je ne sais pas si vous... Tu es au courant mais... » Qu’est-ce qu’il lui fait ? En tout cas il s’approche et le russe n’a toujours pas bougé, un peu comme Rex en fait, qui regarde l’inconnu en penchant sa tête sur le côté. Flanqué à ses côtés, Isaak semble être un chat sauvage. « Mais, j'ai un reportage à faire sur le refuge. » Un vrai génie ce gars, sérieusement, il devrait presque l’applaudir. Surtout que, plus il s’approche, plus Isaak le trouve familier, il y a quelque chose qui revient doucement dans sa mémoire. Vaguement. « Tu me fais visiter, Isaak ? » Oh. Le blond se redresse sans pour autant perdre son regard qui signifie clairement ‘tu n’es pas le bienvenu ici’, génial. Elouan. Le prénom résonne un peu dans la tête du garçon en essayant de se demander comment faire pour se sauver de cette situation. Ca ne peut pas être lui, il n’a pas le droit d’empiéter comme ça sur son terrain. « Non. » Il grogne finalement en tirant sur sa cigarette avant de se rendre compte que c’est complètement ridicule, il ne peut pas ne pas le faire visiter, la directrice va le tuer. « Je vais promener Rex. » Il lance finalement, il ne veut pas rester là, pas avec lui, non. Isaak ferme rapidement les portes du refuge avant de mettre les clefs dans sa poche et commence à traverser le chemin de pierre pour gagner l’entrée de la forêt. Le russe s’arrête en retenant un grognement et jette sa cigarette au sol pour l’écraser et se tourne finalement vers Elouan. « Si tu me retardes et si tu l’ouvres, je t’abandonne dans cette putain de forêt. » Il rajoute en enfonçant sa main libre dans la poche de sa veste. « Et puis peut-être même que Rex te bouffera un bras ou une jambe. » Et il commence à marcher sans vraiment regarder derrière lui, réfléchissant à un moyen pour mettre fin à ça le plus rapidement possible. Après la balade, il lui montrera les enclos des chiens, ceux qui aboient le plus, ça fait peur aux gens ça, même si en réalité les chiens sont loin d’être agressif, c’est juste que les gens sont cons. Et ensuite les chats et les rongeurs et il pourra rentrer chez lui. S’ils se dépêchent, en une heure tout sera bouclé.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
 
do you remember. (Ft. Isaak)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» REMEMBER ME
» PANSY & THEO ∆ i remember tears streaming down your face
» ✰ nothing is ever really lost to us as long as we remember it (agathe-elie)
» [ A Day To Remember] La Rue et Ailleurs ( Abrabiiiird, Cait, Rachel (voire X Men), Clara)
» « you and me against the world, do you remember ? ♥ » (silver)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☞ such a day :: NEW HAVEN :: North New Haven :: Newhallville :: Friends of the New Haven Animal Shelter-