AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 dorian ☾ give me the goods

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
◖ membre.
Je suis arrivé(e) à New Haven le : 16/07/2015 et j'ai envoyé : 37 courriel. J'ai : 23 ans. Je suis d'origine : galloises et je suis américain. Je travaille/étudie depuis : trois ans et j'ai choisi la filière : musique (majeure) et je donne des cours de guitare de temps en temps points. On dit que je ressemble à : Harry Styles Je dois mon jolie minois à : anaëlle et mon pseudo sur la toile c'est : little lady (Olivia)

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: dorian ☾ give me the goods   Lun 27 Juil - 0:55

you're an explosion, you're dynamite. your name isn't rio, but i don't care for sand and lighting. the fuse might result in a bang with a bang-go (artic monkeys, i bet you look good on the dancefloor)

La fin des examens signifiait, pour Ashley du moins, un relâchement total qui se soldait souvent par un grand nombre de bières et d'une bonne dose de créativité pour décompresser. Pour la première fois en trois ans passés à New Haven, il faisait tout ça dans la plus grande légalité. Contrairement à ce qu'il avait imaginé, c'était follement libérateur. Les shots avaient succédé aux grands verres de blonde et il s'était même retrouvé devant un épisode de Breaking Bad, dans une chambre totalement inconnue, entouré par des visages vaguement familiers dansle meilleur des cas, à boire chaque fois que Pinkman lâchait un "bitch" ou qu'un billet vert apparaissait à l'écran. Un kit de tatouage des plus artisanal avait son apparition à moment donné sans qu'Ashley comprenne comment ni pourquoi. Ni d'où le propriétaire savait qu'il s'en était déjà servi. Ils n'avaient pas encore échangés leurs noms mais l'autre était prêt à le laisser encrer sa peau. La confiance aveugle des partenaires d'ivresse avait du bon. La série avait été oublié, le tee-shirt du type abandonné sur le sol et Ash s'était installé à califourchon sur l'arrière de ses cuisses avec l'aisance que confère l'expérience. « Dude c'est le plus beau truc que j'ai jamais fait » murmura Ashley avec émotion. Il soupira devant son oeuvre, l'admirant une seconde ou deux avant que la soif ne se fasse à nouveau sentir, plus puissante que l'inspiration qui s'étiolait doucement maintenant que le dessin était terminé, imprimé dans l'épiderme d'un mec qu'il n'avait jamais vu. Il se releva, non sans manquer de s'étaler sur sa victime du jour. « Désolé » lança-t-il lorsqu'il fut enfin sur ses pieds. « J'me casse, j'ai soif » annonça-t-il ensuite à la cantonade. Une fille protesta mollement sous prétexte qu'il avait promis de s'occuper d'elle aussi mais Ashley ne releva pas. A sa plus grande joie, il trouva les escaliers exactement là où il l'avait trouvé un peu plus tôt dans la soirée. Faire la fête chez des inconnus avait ses avantages et ses inconvénients ; Ash étant doté d'un sens de l'orientation tout à fait déplorable, il avait tendance à se perdre et il avait ainsi été le témoin de certaines scènes particulièrement gênantes que l'alcool n'était jamais parvenu à effacer entièrement.

Prudent, il ne poussa aucune porte sans avoir préalablement frappé et annoncé sa présence, et au prix d'une visite à la salle de bains -occupée par trois types qui partageaient bien plus qu'une simple cigarette- et une chambre -théâtre d'une dispute conjugale apparemment importante- il retrouva le salon. Des enceintes déversaient toujours un flot musical rythmé dont ses doigts, collés à ses hanches, trouvèrent le tempo avec facilité. De sa main libre, il attrapa sur la table basse un verre neuf et le goulot d'une bouteille de jus de fruits à moitié pleine. A en juger par l'odeur dépourvue des moindres relent d'alcool, personne n'avait eu la brillante idée d'y ajouter quoi que ce soit. Dommage.   Il s'appliqua à verser quelques gouttes de jus, de l'orange a priori, au fond de son verre avant de traverser la pièce, s'arrêtant un instant au milieu des quelques danseurs. Il était venu pour ça au départ, de la bonne musique, quelques verres et de la fatigue, de la bonne fatigue après ces heures passées à engloutir notes et partitions. Il voulait danser, danser jusqu'à en avoir mal aux pieds, danser jusqu'à n'en plus pouvoir. Danser, boire et chanter. Une voix qui ressemblait à s'y méprendre à celle de son père lui rappela mentalement que c'était déjà ce qu'il faisait de sa vie mais il la fit taire très vite. Penser à son paternel était la dernière chose qu'il voulait faire. Ce n'était pas le moment. Il était venu ici, dans cette maison qu'il ne connaissait pas, avec un objectif : décompresser, si possible à grands renforts d'alcool et de musique. Mensonge, mensonge, mensonge. Ce n'était pas la seule réflexion qu'il s'était faite, une fois ses projets du soir établis. Dans l'idéal, il rentrerait chez lui passablement ivre mais accompagné, ce qui nécessitait une certaine restriction sur la boisson. Ashley n'était pas un grand adepte des aventures d'un soir complètement inspirées par l'alcool. Il aimait se souvenir des regards échangés, du corps de l'autre se perdant dans ses draps, de la violence de son désir. Toutefois ce n'était plus vraiment à l'ordre du jour. Personne n'avait véritablement attiré son attention -à part une fille, un peu plus tôt mais elle s'était révélée être profondément inintéressante sitôt qu'ils avaient échangé quelques mots. Non, personne, alors il s'était rabattu sur l'alcool qui lui faisait également défaut à présent. Merde.

Une bouteille apparut finalement dans son champ de vision alors qu'il était prêt à lâcher son verre, quitte à doucher au jus d'orange les danseurs qui l'entouraient, pour s'abandonner totalement à la musique. Une bouteille et un mec. Une bouteille tenue par un mec. Ashley se figea en plein déhanché avant de se redresser et de traverser la pièce. Inconnu ou pas, avec un peu de chance et quelques mots habiles, il pourrait le convaincre de partager. S'il avait pu tatoué un parfait étranger et reprendre les escaliers sans manquer la moindre marche, alors il était encore suffisamment lucide pour tenir une conversation. Un peu malhabile sur ses jambes, il se percha sur le bras du canapé et il se pencha un peu. Inutile de crier pour tenter de se faire entendre. « Dis, tu voudrais pas m'offrir un verre par le plus grand des hasards ? » demanda-t-il et il avançant son gobelet presque vide avec un sourire en coin. De sa main libre, il dégagea son visage des mèches qui lui tombaient sur le front, geste banal d'avoir été tant répété mais non pas dénué de sens. Ashley savait employer les grands moyens pour obtenir ce qu'il désirait, en l'occurrence à boire. A cette heure-ci, faire un peu de charme au premier venu avec une bouteille était la solution la plus logique pour lui. L'idée que le type en question prenne ses jambes à son cou ne l'effleura même pas. Ce ne serait pourtant pas la première fois.
Revenir en haut Aller en bas
 
dorian ☾ give me the goods
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☞ such a day :: NEW HAVEN :: West New Haven-